Unión de Espacios Culturales Autogestionados

Formulario de búsqueda

 

Aujourd’hui, le milieu squat genevois a pratiquement disparu ; de nombreux immeubles ont été évacués pour des raisons politiques, immobilières ou d’aménagement du territoire.

Ces fermetures ont non seulement entrainées des problèmes de logement pour les occupants mais aussi la disparition de nombreux lieux culturels autogérés (buvettes, salles de concert, crèches, bibliothèques, espaces d’exposition, etc).

Bien que des solutions aient été trouvées pour ré-attribuer des locaux à certains artistes et artisans suite à la fermeture du site d’Artamis, aucunes n’ont été trouvées, à ce jour, pour les lieux publics. Un pan entier de ce qui a contribué au rayonnement culturel de Genève n’existe donc plus.

L’Union des Espaces Culturels Autogérés (UECA), qui regroupe aujourd’hui une vingtaine d’associations, a fait le choix de rencontrer les instances politiques il y a plus d’une année afin de les alerter sur la gravité de la disparition des espaces autogérés du tissu socio-culturel urbain.

Vídeo de presentación de la UECA, 2009.

Más información aquí.